Le week-end des lents, deuxième partie

Les irremplaçables supportrices

Je ne vous apprends rien c’était le trail de St Jacques et comme toute grande épreuve, elle fut grande, belle, initiatique, victorieuse et … différente pour chacun.

Avant les photos et les résultats, écoutons deux acteurs de la chose :

Mon aventure en quelques mots (Le Grand Trail du St Jacques 78km – 3050D+ _  3200D- ):

Samedi matin à 08h00: départ à la fraîche très agréable de Saugues, nous traversons le village direction le Puy en Velay par le chemin des écoliers…
Assez rapidement des côtes moyennes arrivent pour nous mettre dans l’ambiance. Suivi de monotrace en forêt très agréables, une petite traversée de rivière bref en 15 km déjà un bel aperçu dans un cadre idyllique.
Les choses sérieuses vont ensuite commencer avec des sentiers boueux techniques, des montées dont on ne voit pas le bout et des descentes raides qui sollicitent beaucoup les quadri !!!
Jusqu’au 30ème tout va à peu prêt  bien…
Des côtes de plus en plus longues et raides s’enchaînent jusqu’à la montée interminable qui mène au ravito de St Jean Lachalm au 45ème km. J’arrive au ravito à 14h50 complètement cuit le dos bloqué malgré une gestion de la montée pour éviter de me cramer (peut être une mauvaise utilisation des bâtons ?). J’ai très chaud, j’ai du mal à manger, à me projeter et à me voir finir. Je m’arrête environ 25 min avec des hauts et des bas, je m’allonge 10 min avant de me décider à repartir prudemment. Sandrine (ma femme) qui m’accompagne de ravito en ravito (un vrai +) me briefe sur le profil à venir beaucoup moins raide (à ce stade 2500D+ réalisés sur les 3050 annoncés).
Au fil des minutes, le coup de mou se dissipe, la douleur dans le dos continue de s’atténuer et le plaisir revient. Le creux de la vague est passé, il est 15h45 environ!
Un dernier tiers avec encore pas mal de boue, dont un chemin inondé de 300m environ (peut être les orages de la veille), quelques grimpettes et des ravitos liquides additionnels en raison de la chaleur.
Finalement le ciel se couvre et quelques gouttes tombent pour notre plus grands bonheur avant le retour des éclaircies. Les km s’enchaînent, j’arrive à courir tranquillement, je n’ai plus de doute!
Arrive le dernier ravito à 4 km de l’arrivée, que du bonheur, je vide encore 2, 3 verres de St Yorre puis repart rapidement, les muscles sont raides mais la vision du Puy efface tout le reste.
À 1 km de l’arrivée, le coach est là il m’accompagne au pied de la montée finale ou Les Lents sont aussi présents pour m’encourager ==> je franchis la ligne à 19h56 après 11h56 pour retrouve Sandrine qui m’accueille après 11 rencontres sur le parcours!!! Un support technique et mental qui m’aura beaucoup aidé pour cette 1ère expérience sur ce format.
Avant cette course mon plus gros défi était l’Ardtrail 50km à Ardon en 2017 réalisé en 4h47.
Pour finir, pour ceux qui n’ont pas déjà décroché 😉
Beaucoup de rencontres le long du parcours dont les coureurs de l’ultra partis à 04h15 pour 111 km!!!  Des gens humbles d’une grande gentillesse qui impose le respect.
2 anecdotes: une traileuse d’environ 50 ans  que je félicite et encourage vers le 35ème km pour moi (il lui en reste encore 55 à faire elle est à mi-parcours) elle me dit oui c’est dur mais personne ne m’a forcé à être là, les paysages sont magnifiques alors je ne vais pas me plaindre, elle m’encourage à son tour et me laisse filer.
Un jeune d’environ 26 ans habitant vers le mont Ventoux qui m’explique qu’il vient de faire 10 km en plus sur son ultra car mal orienté à 1 bifurcation 77km # 111km, il était derrière 2 coureurs du 77 et le fléchage était derrière le bénévole. il le prend bien, n’en veut pas au bénévole, il lui a juste dit de déplacer le fléchage devant et a continué. Il me dit qu’il aurait dû être plus vigilant, il est souriant, on se croisera à de nombreuses reprises en fonction de ses petits coup de mou et des miens,  à chaque fois il m’a encouragé, jusqu’au km 75 ou il m’a boosté en me disant « va y tu finis avant 20h00 » (il finira en 15h39 à la 19ème place)

J’en resterai là même si j’aurais bien  d’autre choses à dire sur le parcours, les paysages, les rencontres, mes sensations, le matériel, l’alimentation mais j’ai déjà bien trop dépassé  mon droit à la parole!!!! 🙂

À très bientôt 
Greg

Une quête spirituelle, un dépassement de soi. Une bonne ambiance. De la boue, des cours d’eau, des montées de dingues, des descentes vertigineuses.
Des amis, un binome qui te motive te soutient des sourires, une équipe de supporters de luxe.
Mon premier trail au-delà de 27 km.
39 km 6h15. Je sur kiffe !

Bravo les finisher !

Julie

==============================================================

LES PHOTOS

Cliquer pour le diaporama (Photos Marie-Laure, Julie etc…)

Photos Greg

Photos Thibaut

 

Photos d’Hélène qui dit : super WE, ambiance au top avec les lents, superbes paysages, beau trail très bien organisé, technique à souhait, bien gras et boueux en diable. Bref, un trail qui laisse des traces dans les jambes et les cuisses pendant plusieurs jours et dans les esprits pour toujours…Respect à Jean-Pierre, premier V4, à Bruno et Thibault costauds sur le 49 km et à Greg, géant sur le 77 km.
Bises et à bientôt
Helene

LES RÉSULTATS

classement st jacques

 

 

Ce contenu a été publié dans Photos, Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.