Le lièvre et les lièvres

Récit de notre ami Greg, qui voulait faire le lièvre et n’a pas vu de tortue, la nuit elles dorment bien au chaud… Où l’on apprend que les meilleurs ont toujours à apprendre et que les concours de T-shirt mouillés c’est à la plage

Bonjour à tous !
Petit récit de mon périple à Boigneville (91)

2éme participation sur ce trail (La nocturne du Lièvre et la Tortue)  je savais donc à quoi m’attendre.
Contrairement à l’an dernier où je m’était bien (trop) couvert au point d’avoir de gros coup de chaud, ce coup-ci après 15min d’échauffement avec veste je me dit que je vais tenter l’aventure en T-Shirt manche longue uniquement….
En voyant sur la 1ère ligne comme souvent quelques phénomènes en short court + Tshirt léger je me dis que ça va le faire !
Le départ est lancé ça part vite, pas surprenant avec un trail de 19km _ 300D+ qui permet de tenir une bonne allure sans grand risque de surchauffe surtout avec 2°C sans soleil pour nous réchauffer.
Le parcours est très sinueux avec quelques belles cotes et beaucoup de singles en forêt. La boue est bien présente le terrain est très gras et il faut rester concentré sur ses appuis pour ne pas finir en triple lutz !
Tout va bien et je tiens mon allure jusqu’au 15ème km oú je commence à avoir mal au ventre : le cocktail transpiration ==> T-Shirt mouillé + air à 2°C sur le ventre ne font pas bon ménage ! au 16ème ça s’intensifie, au 17ème obligé de lever drastiquement le pied jusqu’à la fin. Je ne cesse de me faire dépasser sur les 2 dernier km, pas de bol !

Je finis 70ème / 624 participants en 1h35’58’’.

Je pense naïvement me consoler sur le ravito final gargantuesque, malheureusement je me sentirai barbouillé toute la soirée et rien ne passe.
Comme quoi j’aurai encore appris ce soir-là, alors qu’un simple coup vent léger sans manche m’aurait permis d’éviter cette mésaventure.
Bref rien de bien grave, je me suis fait plaisir sur 90% du parcours et le lendemain matin tout allait très bien, aucune trace de ce coup de froid nocturne.
Si vous avez possibilité de mettre cet événement à votre agenda 2020, c’est une course très sympa à juste 1h de St jean de Braye.
A bientôt,

Greg

Publié dans Photos | Laisser un commentaire

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les lents à l’endorun : du cœur à l’ouvrage

Plusieurs lents très motivés ont répondu généreusement à l’appel de l’association Endomind  qui lutte  contre  l’endométriose,  appel  relayé  par  notre  ami  Philippe.  Bravo  à eux

Les photos (merci Sylvie !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE MESSAGE DE PHILIPPE :

Bonjour,
Ci joint une épreuve pour l’association qui soutiens les jeunes femmes et femmes atteintes de l’endométriose.
Cette maladie est très douloureuses et mérite que beaucoup de personnes si intéressent pour comprendre les douleurs quelle engendre.
Si un maximum de personnes veulent soutenir cette démarche n’hésitez pas…
Vous l’aurez compris  je suis très sensibilisé par cette maladie.
Avec des amis et de la famille nous accompagnerons ma fille  pour cette journée de sensibilisation sur cette pathologie .
tous sur des parcours différents ( marche ou en course )  alors si vous êtes intéressés joignez vous à nous, nous lui ferons la surprise du nombre
Merci de votre solidarité
Bises à tous de Fifi
Publié dans Photos | Laisser un commentaire

« Elle l’a fait ! Bravo, Hélène ! »

 

Un beau résultat  ! Une victoire dans sa catégorie – Junior, je crois – pour Hélène sur le 13 km du Trail des Postiers.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

« Jusqu’au boue ! »

Deux fois un mois de sécheresse cet été 2018. Il y aurait de quoi déprimer un week-end ou deux le traileur qui se respecte. Le seul, le vrai, le pur, celui qui dort avec ses runnings au pied et n’imagine pas un repas sans platées de pattes et, après l’arrivée, une bière : l’amoureux de la boue !  Il suffit d’entendre Thibaud pour s’en convaincre : « De la boue, de la boue, de la boue… et encore de la boue… C’etait trop bien ! 😀 » On confirme qu’il aime ! C »est que la veille, sur sa proposition, nous avons (re)découvert à l’entraînement, les joies de patauger autour de l’étang de Charbonnière.« Quand on aime le trail, la boue c’est la vie… et bien on a été servis ! »  Il faut croire que le micro-climat autour de Blois a bien fait les choses. Pour ceux qui imagineraient des centaines de bénévoles arrosant tout l’été le parcours du Trail des Postiers sachant que des Lents se présenteraient se trompent.« Après plusieurs jours de pluie, le terrain était bien gras pour aller vagabonder dans les forêts blésoises. » Une belle partie de plaisir ! Ils étaient onze Lents au total sur les 13 ou 32 km près de Blois du Trail des Postiers ce dimanche 03 Novembre. 
Mais rien de très facile, bien sûr ! « Sur le 32km, une alternance entre monotraces, chemins forestiers et petites bosses qui rendaient ce trail fort sympathique. » Coach Véro confirme aussi la difficulté. « Oui pas facile du tout le terrain. Mais c’est le sport. Et c était pour tout le monde pareil ! »
« Pour ma part (Thibault), l’objectif était d’accumuler des km dans un rythme tranquille en vue de la Sainté-Lyon. Avec 25 km le samedi et 32 km le dimanche, j’ai été servi ! »  Ah, oui, cela se mérite et cela se prépare de tenter une participation sur une doyenne devenue petit-à-petit un des mythes du trail.  « Au final, une dernière place anecdotique mais 32 km de forêt en 4 h et le sentiment d’un entrainement bien mené et la satisfaction de ne pas m’être laissé emporter par l’envie d’accélérer 🙂 » Oui, il parait que certains d’entre nous vont un peu vite à l’entrainement. 
« Cela m’a permis de discuter avec les bénévoles, de rigoler avec les serres-file et cela permet de vivre le trail différemment. A refaire avec plaisir l’an prochain ! La bonne humeur était de mise ! » J’avoue que c’est ce que je retiens du trail, savoir aussi oublier le chrono, gagner l’humilité qu’apprend la difficulté, le sentiment d’être si petit face à la nature, également la générosité des autres qu’on y vit comme le plaisir des autres. Bref, pratiquons la boue ! Pour la boue et pour le reste ! Parait que c’est bon pour la peau, en plus ! Tu confirmes Thibaud ? 
A noter aussi la magnifique victoire d’Hélène dans sa catégorie sur le 13 km. Et on m’a dit que « Stéphanie, la nouvelle, fait une super course – c était sa première, avec Estelle comme binôme. » Les résultats (cliquer sur le lien)  : 
PS. Vous remarquerez qu’aucun de nos grands reporters n’évoque de postier. L’origine du nom de la course restera cette année une énigme. Mais le facteur sonne toujours deux fois, n’est-ce-pas ?
FW.
Publié dans Non classé | 3 commentaires