Ils n’ont pas le melon, ils ont la citrouille !

Ils sont venus, ils n’ont pas tout vu – Oui, il faisait nuit –  ils ont vaincu : leur peur du noir essentiellement ! Car quand on gagne une heure, passage à l’heure d’hiver oblige, un Lent qui se mérite ne perd pas son temps. Entre autres activités, il a la possibilité d’aller courir à la tombée de la nuit à Sennely pour devenir ainsi un des fameux « Décalés de la citrouille » ! Huit de nos camarades (si je me fie aux « résultats »), répartis en deux équipées de quatre, se sont alignés – oubliez les Dalton ! Rien à voir cette fois – sur les 9 et 18 km de service.

On ne signale pas à ce jour de rencontre déplaisante sur la course : grizzli, taïkonaute, champignons inadéquats, éléphants jaunes, sandales perdues, averses en trombes, chutes de neige intempestives, hallebardes volantes – il parait qu’il peut pleuvoir des hallebardes – etc. Vous allez croire que je vous fait marcher alors que vous avez plus l’habitude de courir et que malgré l’heure gagnée dimanche, je vous fais perdre votre temps. Peut-être pas. Laurent qui « met la misère » à nombre d’entre nous aux entraînements raconte : « Pas mal de grandes allées en forêt mais c’était pas super roulant non plus ; pas mal d’herbe aussi à chercher les appuis et de parties labourées par des sangliers sûrement » Les sangliers. Les sangliers ! Les sangliers ? Chacun jugera. Nous n’avons justement à ce jour pas plus d’informations.

A part cela, si on nous a transmis le témoignage (photos ci-dessous) qui prouve combien on a apprécié la soupe à la citrouille récompensant les finishers – tout le monde est en orange ! – si l’air de rien l’expérience a l’air d’avoir plu (du verbe plaire et non pleuvoir) , peu des huit sont très diserts sur cette folle nuit à courir. Il y a presque du secret dans l’air ! Sans doute La Citrouille, une course d’initiés qui se vit ! Courir, agir, plus que parler ou écrire. Retenons les sourires dans une heure tardive proche des fatidiques douze coups d’un conte où est également évoquée une citrouille, heure qui a été celle pour tous les autres Lents à objectifs ou moins, espérons 1/ de la « récup. » 2/ de se vider la tête. La Citrouille, une expérience un peu décalée qui semble en définitive valoir le détour. L’air de rien. Sans doute à faire ou refaire, comme on entendra. Et, non, ils n’ont pas le melon ! »

PS. Vous vous demandez sans doute. Aucun des huit n’a sous entendu que la citrouille puisse avoir pris la forme d’un quelconque carrosse. Sans doute parce que le parcours n’était carrossable que pour des trailers au moins initiés sinon aguerris, des Lents quoi !

FW, le Alain – qui se ballade sous les érables rouges – de remplacement.

Les résultats (cliquer sur le lien) :

https://protiming.fr/results/running/4767/555?dossard_filter=&last_name_filter=&first_name_filter=&club_filter=LES+LENTS+ABRAYSIENS&categorie_filter=

https://protiming.fr/results/running/4767/554?dossard_filter=&last_name_filter=&first_name_filter=&club_filter=LES+LENTS+ABRAYSIENS&categorie_filter=

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.