L’effort des forts dans les Forts

Pour le Trail des Forts, notre webmaster a voulu un récit « épique », j’ai essayé de me plier à l’exercice…

Tels 2 chevaliers partants sur le front, nous voilà lancés à l’assaut du célèbre « Trail des Forts » de Besançon avec nos fidèles destriers Nike & Altra.
Eric n’en est pas à son coup d’essai avec déjà une 4ème participation, de mon côté une 1ère dans cette contrée.
Au fil des années le parcours version longue évolue et la distance augmente passant progressivement de 48 à 57km cette année pour 2400D+.

Au chant du coq nous voilà donc levés prêts à partir sur le champ de bataille.
Une météo estivale nous attend pour affronter un parcours technique au profil escarpé.
A 07h30 les hostilités commencent avec de mon côté une réputation à tenir, revenir avec un reportage photos étoffé sous peine de rentrer en courant derrière la voiture, je me plierai à cette pénitence en finissant même par y prendre du plaisir 😉
Chacun prendra son allure pour cavaler sur ces sentiers exigeants.

Je prendrai personnellement beaucoup de plaisir sur les 40 premiers km en partageant avec de nombreux coureurs au fils de km avant de me prendre un sacré coup de bambou rendant les derniers km assez douloureux, heureusement sur le trail on n’est jamais vraiment seul et on n’a toujours des compagnons d’infortunes sur qui s’appuyer pour continuer à aller de l’avant en détournant l’esprit de ce qui pourrait nous faire flancher.  Un mal au bide inédit me rendant impossible les ravitos solides et difficiles pour le liquide; avec la chaleur et une transpiration à grosses gouttes j’ai quand même dû me forcer à boire pour éviter de finir tel un pruneau piétiné par la horde à mes trousses;

La 1ère moitié du parcours alterne les passages dans Besançon et les sentiers abruptes environnant pour accéder aux Forts qui surplombent la ville.
La traversée des Forts rajoute un côté médiéval à notre aventure faisant écho aux fêtes de Jeanne d’Arc se déroulant au même moment sur Orléans.
Les passages au frais dans les sous-sols des forts sont plus qu’appréciables quand la cocote minute monte en pression !
Le final sur la citadelle surplombant la ville est magique avant de redescendre par un enchainement interminable d’escaliers pour rejoindre les bords du Doubs en direction de l’écurie et de la bière de récup’ tant attendue 1 km plus loin.
Nous aurons tous les 2 réussi à franchir cette ligne d’arrivée malgré les difficultés respectives car Eric aura de son coté eu la joie de composer avec des crampes… Chacun ses écueils rendant la finalité d’autant plus savoureuse!

Une fois de plus sur ce genre d’évènement des bénévoles au top sans qui rien ne serait possible, une organisation aux petits oignons et un parcours dépaysant à souhait permettant à toutes et tous de prendre du plaisir car sur le WE s’enchaînent des courses allant de 11 à 57 km.

Quand on aime, on ne compte pas, du coup dans 3 semaines on remet ça avec le Festa-trail dans l’Hérault pour Eric et le trail des gorges de l’Ardèche de mon côté ;

Une petite sélection du reportage photo agrémentera ce bref récit 😉

Sportez vous bien !!!

Greg le preux

LES PHOTOS

Ce contenu a été publié dans Photos, Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à L’effort des forts dans les Forts

  1. Ado dit :

    Bravo à vous les garçons et bravo pour le récit.

  2. Jacques dit :

    Bravo à vous

  3. Patricia Ricard dit :

    Fort, photographe et écrivain. Tous les talents Greg.
    Bravo à vous deux pour ce trail superbe et exigeant.
    On devrait organiser une randonnée sur un tel parcours nous aurions un aperçu d’une longue distance avec autant de dénivelé.
    Reposez vous un peu les gars
    Patou

  4. cochet dit :

    Bravo pour cette belle aventure et les talents de narrateur. On s’y croirait … Au même moment (moi, Fred et Pascal), on se retrouvait sur le 27km de Cercottes. Et toujours une succession de montée-descente dans des le fossés, parfois humides ( même par temps sec, il y a toujours de l’eau par là bas..). Mais bon, pas de compte rendu détaillé malheureusement. Ce qui rend d’autant plus celui ci appréciable…Merci

Répondre à Ado Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.