LA PRESQUE VIE DE CHATEAU A SULLY SUR LOIRE

Pour son édition 2021 Le Marathon de l’Espoir avait revu sa copie.

Faute de pouvoir organiser sereinement un marathon en solo ou en relais qui, les années d’avant Covid est au cœur de l’événement, les organisateurs se sont rabattus sur un semi marathon.

Donc pas d’informations connues sur cette nouveauté, y compris pour moi qui suis pourtant bénévole depuis le début de cette opération. Donc, plein d’assurance, j’ai annoncé à la cantonade que le parcours était sans difficultés, voire très roulant ; Il paraît que certains m’en veulent encore 🙂

De bon matin 7 lents, plus Aurélie ont rejoint Sully en bravant le froid (3°C) et l’humidité.

Pas facile de se motiver et grand débat autour de la tenue à adopter ; Short ou legging ? T-Shirt ou couches multiples ? …

Cela nous permet d’attendre sereinement le départ et en route pour nos 21, .. km.

Et c’est là que l’on se rend compte que mon descriptif était vendeur mais biaisé.

Terrain très vallonné avec de longs faux plats, quelques portions ventées et, surtout, aux environs du 18ème km, environ 800m de chemin bien gras.

Voyons le bon côté des choses ; Le vent était faible, la température a grimpé au moins jusqu’à 5°C et la pluie n’a mouillé qu’Eric et moi qui avons voulu profiter au maximum du parcours.

Le plus important est que tout le monde a finalement apprécié le déplacement mais certainement aussi la bonne douche chaude après.

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.