La chasse au lapin est ouverte !

Dimanche dernier 18 septembre, c’était l’ouverture de la chasse au lièvre, au lapin et autres gallinacées  et les Lents y étaient, permis dans le sac et en grande tenue !

A Semoy, pour la traditionnelle course des 1000 lèvres et les étangs pilotée par notre ami Bernard

Il n’y avait pas 1000 lièvres mais bien des étangs et un beau soleil pour deux beaux parcours de 10 et (presque) 20 km. Pour ma première compétition depuis 3 ans, la reprise a été belle mais mon entrée dans le club très fermé des M8 m’a confiné en fin de course, il va falloir s’entraîner cet hiver. Belle ambiance, terrain sec cette fois (pas de pédiluve dès le début de la course), jolis sentiers en sous-bois et 17 Lents engagés sur les deux courses. J’ai juste eu le temps de boucler mes 10 km pour voir arriver la fusée Yohann qui, en gentleman a pris le temps d’une bise à Véro avant de passer la ligne, en 1h11′ et 4′ devant le second.
Alain

Photo de groupe par Pascal Giry

La République du Centre

Les photos sur Infosport-Loiret

Les photos de Sylvie depuis son poste

Les résultats

A Chaumont sur Tharonne pour Les 3 garennes 

Lièvres ou lapins

En ce dimanche automnal de septembre, il me fallait choisir entre les lièvres et les lapins de garenne, compte tenu, de mon rythme d’entrainement actuel le lapin me semblait plus adapté !
En réalité, je m’étais inscrit avant, après avoir traversé par le plus grand des hasards cette contrée solognote.
La date me convenait pour savoir à quel rythme je pouvais décemment envisager Paris Versailles le week-end prochain.

Donc ce matin départ, pour Chaumont, 7°c à 8h00 du mat, je n’aime pas la chaleur mais il ne fallait pas exagérer pour autant.
Heureusement le soleil aidant, la température devenait beaucoup plus raisonnable à 10h30. Départ du centre du village puis très vite les chemins solognot, très secs mais complètement labourés par des sangliers.
Lorsqu’il n’y aura plus d’essence pour les motoculteurs, je vous conseille d’adopter un sanglier pour préparer le terrain, pensez toutefois à lui accrocher une herse, sinon vous aurez des montagnes russes.
Donc après le passage des sangliers, faire très attention aux chevilles pendant les 5 ou 6 premiers kilomètres, puis des chemins plus carrossables. La cadre vraiment sympa, que des passages en sous bois ou presque, une température idéale, des bénévoles souriants et très sympas.
Puis arrivée en faisant le tour du village au milieu de la brocante, balisage un peu plus rock n’roll sur la fin mais ambiance champêtre et bon enfant.
Au final 1:03:32 pour 11km, plutôt satisfait.
Maintenant, il me reste à reconnaitre la côte des gardes dans la semaine, avant dimanche. Pour valider un chrono entre 1:40 & 1:45 sur les 16km du Paris Versailles.

Cordialement, Eric

Ce contenu a été publié dans Photos, Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.