Les frères de la côte (et leur sœur)

Bonjour,
De la part de Didier Salvat, Eric Arcelin et Sylvie.
28 km sous un superbe soleil, chemin forestier sableux avec le bruit de la mer et bord de mer. Que du plaisir. On a essayé de faire aussi bien que les reportages photos de Greg… les gars ont profité de ma lenteur pour faire de la balançoire… m’attendre du haut d’un mirador…. et après l’effort le réconfort du foie gras, pain d’épice fait maison par Didier
C’était sur le trail de la côte sauvage (c’est dans le 17)  dimanche dernier 16 février, bravo !

LES PHOTOS

LES RESULTATS
Publié dans Photos, Résultats | Laisser un commentaire

« Foué six. »

Il y a une vie l’hiver. Il y a des coureurs l’hiver. Des coureurs qui ont le coeur au printemps et des temps qui vont bien. Une vingtaine de Lents s’étaient lancés dimanche dernier sur les routes berrichonnes près de Vierzon pour un dix kilomètres à Foëcy. Ils ont été au moins trois à améliorer leur record personnel sur la distance : un qui savait qu’il allait bientôt fêter une double jeunesse, un deux fois vingt ans, deux autres de plus en plus convaincus que courir rajeunit, qu’à courir, on finit effectivement par gagner du temps. Imaginons une soirée dans quelques décennies quand les photos auront finalement pris une teinte jaunie, ce Foëcy, un bon souvenir !

Mais rendons à César ce qui appartient aux coachs, comme aux supporters ! Didier a bien raison : « Bravo à tous les Lents, à nos supporters, Jean Yves, Jeanne et Sylvie ! Merci à Vero pour la prépa ! » J’ajouterai au moins deux de nos meneurs d’allure, Thibaud et Didier, qui sont restés au niveau de quelques autres pour apporter leurs conseils et leurs encouragements.

Et il ne faudrait pas oublier l’essentiel ! La fameuse ligne droite ! Une légende, cette ligne droite ! La fameuse ligne droite dont on ne voit pas le bout et qu’il faut avaler deux fois en aller-retour sur dix kilomètres. Déjà, quatre segments pour moins de dix bornes, cela vous dit bien combien elle n’est pas si longue la fameuse ligne droite. Un must, n’empêche, la ligne droite de Foëcy, à entendre les Anciens. Le truc, il te faut une grippe pour y échapper, une grosse flemme, les frites de la belle-mère, des rafales à décorner des Charolaises ou être trop bien dans les Charentaises ! Et bien, non. Bien sûr, c’est un peu long. Mais cela tourne. C’est droit si on veut, en fait, la fameuse ligne droite. On n’en voit pas le bout, d’accord, mais c’est qu’il y a une bosse qui cache la suite. Bon, d’accord, par contre, cela souffle et « mieux vaut avoir trouvé son gro…upe » pour rester à l’abri (version politiquement correcte de l’astuce). Non, moi, pardon, ce qui m’a marqué, c’est le « Foué 6 ».

Les photos de Sylvie.

Foëcy, c’est six boucles, trois petites, deux grandes puisque la ligne droite c’est un aller-et-retour, une sixième boucle que j’invente parce qu’écrire ne serait pas si drôle si on ne racontait pas un peu des « histoires », surtout quand « Foué six » colle si bien à Foëcy. Six boucles pour croiser les copains, les encourager, se voir encouragé, s’encourager de voir ceux qu’on pourrait espérer rejoindre, et, oui, savoir que Véro va te rattraper si tu craques et que, non, elle ne s’est pas acharnée si souvent au sifflet pour cela ! Bref, Foëcy, tu bats ton temps. Tu bats ton temps parce qu’une vingtaine de Lents s’est élancée et que tu ne cesses de les croiser. C’était dimanche dernier. Il y a une vie l’hiver. Il y a des coureurs l’hiver. Des coureurs qui ont le coeur au printemps et des temps qui vont bien. FW.

Les résultats : Résultats

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Session de recrutement.

A l’occasion de la traditionnelle « Galette des rois (& des reines) », Les Lents se sont vus proposer de rejoindre une petite promenade. Virgile W. qui s’est lancé en septembre 2017 dans un treck de 27 000 km à travers les Amériques, prioritairement à travers les espaces naturels, dont à ce jour le record mondial de vitesse pour la remontée des Andes à pied, d’Uschuaïa en Terre de Feu au nord de la Colombie, nous a exposé les enjeux et les difficultés de son aventure. Il avait souhaité insister sur sa traversée de l’Amérique centrale qui s’est opérée en grande partie en courant à raison de 40 km par jour en moyenne, souvent plus de 50, voire 60. Nous avons découvert son matériel et sa préparation, ses difficultés physiques, logistiques, les solutions imaginées pour s’alimenter, comment gérer la solitude, les nuits, des milieux hostiles, voire des populations dangereuses, comment traverser cent mètres de rapide à la nage, escalader un éboulement instable, survivre à une hypothermie sévère dans une tempête de neige perdu entre deux cols, à une déshydratation régulière ou aux parasites intestinaux du cru, les attaques de chiens errants, les rencontres avec pumas et crotales.

L’enjeu était bien sûr de proposer à qui souhaite d’accompagner Virgile les 5000 km à finir à partir de juillet. Il s’agira de 1500 km en crêtes nécessitant quelques bases d’alpinisme dans les Rocheuses à partir du nord du Montana et au Canada. Il s’agirait de ne pas être trop gourmand en calories car le ravitaillement sera compliqué. La phobie au grizzli est par ailleurs déconseillée. Suivront 3500 km vers la mer de Beaufort, en milieu polaire, s’achevant normalement fin janvier. A suivre les discussions d’après exposé, nous avons l’impression que plusieurs Lents étaient intéressés. Nous confirmons aussi que le premier « test de recrutement » a été réussi. En effet, rien ne vaut pour Virgile de bonnes crêpes pour se rassasier et nombreux sont parmi nous ceux qui savent les préparer.

Avec ce voyage, il s’est agi d’apprendre sur soi, d’apprendre à prendre sur soi, surtout, d’aller à la rencontre de l’Autre et de notre planète.
Précédemment, Didier nous avait fait part d’un bilan administratif et sportif qui correspond à ces valeurs. On parle d’un club qui croise et partage manifestement le courage et la ténacité (mention particulière à notre ami Stéphane), le talent et la bonne humeur.

Ci-joint, les photos de Jean R (cliquer sur le lien ci-joint) : https://photos.google.com/share/AF1QipNBe9NKSDXFegMyOVgBike5hoOb6P_TYjDnmLKCuyx4HbBCJuJHFrWSSyegjMpzKg?key=cmdsSGJSRXJVX0EwbWZoQVFOMkJzVUt4MzdVakhR

FW.

Pour revivre les 22 000 km réalisés par Virgile (pour ouvrir, cliquer sur le lien) :

Films Youtube The American Hike (25 épisodes)

Le film de Brut Nature sur Virgile, 1,3 millions de vues.

L’interview de Virgile par la revue Géo.

Le blog.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Au bout de la nuit (raidnight 41 le 25 janvier)

La raidnight, c’est dans le Loir & Cher, c’est dans le noir, c’est froid, c’est humide, c’est dangereux, c’est raide, c’est night, c’est dire que ça craint…
Ils étaient quand même quelques uns à affronter la bête sauf qu’ils avaient oublié leur appareil photo (ou un rouleau 400asa ou les ampoules de flash)
Bravo quand même, ils ont l’air contents…

Les résultats 
(en points qui dépendent de la vitesse et de la distance à la carte, ne me demandez pas j’ai pas compris)

 

Publié dans Photos, Résultats | Laisser un commentaire

Le Loiret est une région montagneuse…

La preuve : on y trouve une course : « La Montagneuse »
Déjà que le point culminant du Loiret s’élève à 273m, on y trouve aussi des lieux mythiques comme la côte de Charbo ou la côte de Chécy et même le belvédère des Caillettes… Eh bien il y a une course qui s’appelle « la montagneuse », dans la cité alpine de Paucourt (c’est là). Et les lents, qui sont traileurs jusqu’au bout du piolet y sont allés le dimanche 19 janvier.

La montagneuse a Paucourt : voilà une belle course en ce dimanche froid et ensoleillé avec phiphi on recommande. Surprenant ce dénivelé et certaines côtes auxquelles on ne s’attend pas par ici.
Fred

un peu dur quand même
Phiphi

Les photos

Le site de la course et les résultats
(Etaient en course, Fredéric, Philippe et aussi Didier)

 

 

Publié dans Photos, Résultats | Laisser un commentaire