« Causses toujours ! »

Sylvain s’était fixé le week-end dernier un beau défi, rien moins que « 75 km, 3500 m de dénivelé + et autant en -, entre la plaine du Larzac et les causses à grimper puis à redescendre… » « Une belle balade dimanche 27 octobre à Nant, à quelques kilomètres à l’est de Millau. » Il s’agissait de la version longue du 10ième Trail des Hospitaliers.  Qu’on ne confonde pas avec un événement organisé par les urgentistes de l’Aveyron ! A défaut d’urgences, il semble  justement qu’il fallait prendre son temps même si une telle distance ne se court pas sans douleurs et abnégation.

mde

« Départ 5 heures, 7°c, plein d’enthousiasme et aussi d’appréhension je m’élance pour mon plus gros défi, avec 499 autres fous, frontale vissée sur le crâne, sac rempli de nourriture (le premier ravito solide ne viendra qu’à Dourbies au 44ème kilomètres), d’eau. Doucement, doucement je me disais et pourtant, comme un débutant, je me suis laissé entraîner. »

« Les premiers kilomètres servent d’échauffement, puis viennent les premières difficultés avec notamment la montée vers le Saint-Guiral, presque 2 heures d’ascension … Les prévisions faites à la maison ne seront jamais respectées, si bien que je passe le premier ravitaillement solide à 11  h 40, soit plus de 50 minutes trop tôt. Même pas peur et pourtant j’aurais dû ! Je suis cuit, un genou me fait mal ( Greg me disait que c’était une chance de mieux profiter des paysages.) et il reste 35 bornes et quelques 1600 m de d+. Ça va être compliqué ! » 

« Ça l’a été d’avantage : plus moyen de trottiner ou presque. J’ai donc profité des magnifiques paysages du côté de Trêves où Cantobre et de la météo très agréable, soleil et 23°. Il faudra que j’y retourne. » Une deuxième fois, donc ! Puis, bien sûr s’impose le « jamais deux sans trois ». Puis, on devient un habitué – comme dit le dicton renommé, « A la Toussaint, Causses toujours, c’est Sylvain ! » -. Enfin, notre camarade devient un fidèle des Hospitaliers, bientôt – disons après quelques décennies de fidélité –  une légende de leur trail !

« Les ascensions auront été éreintantes. Les descentes laborieuses, parfois avec des cordes, parfois en marche arrière. Si bien que je terminerai à la frontale à 19h30 passée, soit plus de 14h de promenade, harassé mais heureux. » C’est l’essentiel  !

Merci à Sylvain pour ce partage d’un beau périple, l’expérience de difficultés mais aussi la joie de les surmonter avec l’envie de (re)commencer ! Un récit plein d’enseignements et qui laisse admiratif : bravo à toi, Sylvain ! Après (message aux coachs), si certains d’entre nous sont capables de finir une course comme cela, on ne s’entraîne peut-être pas assez à courir en marche arrière, non ?

FW.

Pour les curieux, en lien (cliquer) le parcours des 75 km 500 par « Trace de trail » : https://tracedetrail.com/index.php/fr/trace/trace/31996

Avec le lien ci-dessous, le beau résumé photo de la course et des paysages que nous propose Sylvainhttps://photos.google.com/album/AF1QipNa-0UidEqB_KXhzJtq8gW_-YcxlYjLiTR_AvQm

 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à « Causses toujours ! »

  1. Alain dit :

    Bel article, Sylvain en gloire et le petit reporter en verve… il me semble de loin que le lien photos ne marche pas

    • Fabrice WOISARD dit :

      Oui, cela marchait quand j’ai testé mais parce que mon compte était ouvert. Je vais essayer avec un nouveau lien. J’ai peut-être trouvé la solution. FW.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.