Week-end boueux, week-end heureux !

Les lents n’ont pas trouvé beaucoup de ciel bleu ce week-end, au programme ce fut : pluie vent et boue ! Mais ça leur a plutôt réussi ! Voyez :

Alors nous avions  dans l’ordre de départ des courses !

La SaintéLyon, samedi 23h30
L’hivernale des Templiers: Astragale trail, dimanche à 6h45
Le cross du Téléthon, Mardié : dimanche à 10h15

La SaintéLyon, ne se présente plus, tout traileur se doit de faire un jour cette traversée mythique de Saint Etienne à Lyon. Ils étaient deux sur la distance reine de 81 km (2100m D+). Isabelle, ancienne Lente, s’élançait pour sa part sur la SaintExpress 44km, mais devait malheureusement abandonner au 25e km. Thibaut devait lui abandonner avant même le départ en raison d’une blessure au mollet.

Résultats :

Etienne 12h32

David 14h10

Parce que rien ne vaut les impressions des principaux concernés, ci-dessous le récit d’Etienne.

« Jusqu’à Saint Christophe le parcours était assez roulant, pas mal de goudron. Ensuite les choses sérieuses ont débuté, on a basculé dans les chemins boueux , et premiers passages sur la crête avec le vent.

Comme le disent les habitués de la SaintéLyon « la course débute après sainte Catherine ! » point de passage qui a hélas marqué l’abandon de mon frère. Pour corser la course ils ont décidé de nous faire passer par le signal via une montée infernale avec une forte pente, nous etions donc obligés de poser les mains par moment, et il y avait de la boue pour changer ! Après m’être gamellé deux fois en faisant des plongeons qui m’auraient valus un 10 à un concours de saut, passage au ravito de saint genou, pour juste remplir les bidons, ça a aurait été trop facile si on avait pu manger… Ensuite des chemins assez similaires jusqu’à Soucieu en Jarrest pour atteindre le ravito suivant avec quelques côtes pour ne pas oublier qu’on est là pour ramasser ! Le jour se lève enfin ! Mais dans le brouillard… Ça a remonte quand même un peu le moral. Après Soucieu, et jusqu’à Chaponost, c’était un peu plus roulant, plus de goudron, et la luminosité permet d’être un peu plus confiant dans les chemins de boue. Enfin, les 10 derniers kms, interminables… L’impression qu’ils cherchaient des côtes à nous faire faire comme si ça a avait été trop facile jusque là ! Et beaucoup de goudron donc ça tapait sur les pieds. Heureusement Mathilde m’a accompagné sur cette partie pour m’encourager. L’arrivée dans la halle face à la tribune ça a été assez impressionnant, un petit craquage dû à l’émotion d’avoir réussi ce défi en 12h32.

En conclusion, une super course avec des bénévoles géniaux qui restent toute la nuit à nous attendre dans les mêmes conditions que nous pour nous ravitailler ou sécuriser les carrefours, avec toujours un petit mot sympa à notre passage, des gens de tous les âges qui nous encouragent tout au long du parcours même au cœur de la nuit. Et un salon du trail qui permet de voir les lents sur les affiches et flyers des prochaines courses! Que de choses qui renforcent le mythe de la « Doyenne » qui fêtait ses 65 hivers cette année. »

Les photos de la SaintéLyon


L’hivernale des Templiers, c’est la version hivernale de la fameuse course des templiers qui se déroule en octobre à travers les Causses. C’est 65 km et 2170m D+
Notre délégué était Greg qui raconte :

Quand on s’inscrit plusieurs mois à l’avance pour un trail le 2 Décembre une des grosses interrogations reste la météo. Avec -7° au départ et une journée ensoleillée sur l’édition 2017, je m’étais préparé à affronter le froid, 1 an plus tard au départ  il faisait +7° et le soleil devait avoir d’autre occupation…
L’Astragale en chiffre: 65km 2100D+ /2400D- environ 800 inscrits (+ de 3000 participants sur l’ensemble des courses proposées à l’hivernale) et un speaker de luxe avec Dominique Chauvelier au micro.
Départ donné à 06h45 au pied des remparts de la cité Templière de la Couvertoirade avec une petite boucle  dans les ruelles de cette cité médiévale avant de se lancer sur les sentiers.
Il s’agit alors de traverser le Larzac Sud pour rejoindre Roquefort sur Soulzon.
Sur l’ensemble de la journée des pluies éparses, de la brume, beaucoup de vent sur les plateaux et de la boue à foison rendant les sentiers déjà techniques très glissants. De quoi rajouter un peu de piment à l’aventure.
La région est très belle mais malheureusement nous n’avons pas pu profiter de tout les panoramas proposés sur ce parcours car nous étions souvent la tête dans les nuages! Du coup faudra revenir 😉
Ça reste malgré tout magnifique avec une trace proposant un max de single (toutes les grosses montées et descentes notamment) très peu de bitume (10% max) et des passages sur les plateaux du Larzac dépaysants.
Sur les 3 ravitos proposés les 2 derniers à Le Viala du Pas de Jaux dans le château (km 41) et à la Bergerie – Jasse de Lapanouse de Cernon (km 50) sont très originaux avec des bénévoles aux petits soins. Sur chaque ravito on pouvait trouver de la soupe, un grand choix d’aliments  sucrés,salés, des fruits des produits énergétiques (gels, barres, boisson) de la St Yorre …. A oui et bien sûr des tartines au Roquefort que les bénévoles tenaient absolument nous faire goûter, j’aurai résisté jusqu’au ravito à l’arrivée ou je n’ai pas eu le choix coutume locale oblige!
Comme vous pourrez le voir sur le profil de course les D+ / D- sont localisés sur 4 secteurs avec une ascension au 61ème km dont on se passerait bien passée juste avant de redescendre sur Roquefort où l’arrivée se fait sur une estrade où l’on franchit le traditionnel portique en bois présents à l’arrivée des Templiers en Octobre ou sur cette version hivernale. Les escaliers pour redescendre de l’estrade font le plus grand bien, mais pas le choix si on veut aller au copieux ravito final!
Je joins quelques photos pour illustrer tout ça, lien:

https://we.tl/b-WCpUEZSD1Y

Maintenant place à une bien plus dure épreuve, le break annuel que je ne me suis pas accordé depuis bien trop longtemps… Et RDV en 2019 pour de nouveaux défis 🤩

Greg

PS: j’allais oublier car l’essentiel n’est pas là, mais ça reste une course alors voici les chiffres: tout ça en 8h23 en 130ème position / 597 arrivants

Le cross de Mardié, c’est plus modeste, plus près, plus court mais aussi le plus sympa avec nos amis du LCO Running de  Mardié et enfin le plus généreux puisqu’au profit du Téléthon. Pas facile cependant avec 1 boucle pour le 4 km et 3 boucles sur le 12 km,  et de la relance avec une séquence cross dans les bois qui fait mal ! et le tout bien mouillé et bien glissant. Cette année nos 20 coureurs nous ont valu une fois de plus la coupe du club le plus représenté, plus 3 belles coupes, bravo les filles !

Le reportage photo (Merci Marie et Claire) :

Cliquer pour un diaporama

VOIR AUSSI LES EXCELLENTES PHOTOS DE L’EQUIPE INFOSPORT-LOIRET (merci Pascal)

LES RESULTATS (affichés)

4KM (60 arrivants)
Aurélie Pinon 18° 20’22  3° Féminine
MP Boiteau 28° 22’42
Carine Woisard 32° 23’52

12KM (77 arrivants)
Fabrice Guillon 12° 0:52:46
Didier Salvat 13° 0:52:49
Didier Van Laer 16° 0:54:03
Stéphane Daubert 21° 0:55:27
Antonin Fallou 28° 0:58:48
Cédric Gautier 29° 0:57:49
Laurent Lemaire 44° 1:05:36
Amélie Blot 45° 1:05:51 2° féminine
Dominique Prouteau 52° 1:09:39
Thierry Pichon 53° 1:09:40
Estelle Gibertini 54° 1:09:44 3° féminine
Gwenaëlle Perrot 60° 1:11:57
Alain Crosnier 61° 1:11:59
Céline Ridoux 63° 1:12:05
Estelle Sirera 66° 1:13:32
Philippe Garnier 67° 1:13:34
Pierrick Legeas 68° 1:13:36

 

Ce contenu a été publié dans Photos, Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.